Negative SEO : Le reconnaitre et s’en protéger efficacement

Negative SEO et référencement naturelNegative SEO : En savoir plus pour s’en protéger efficacement

Le référencement SEO est une méthode naturelle permettant aux sites Internet d’améliorer leur positionnement dans les moteurs de recherche. Grâce à des mots-clés ciblés et à certaines techniques, les administrateurs de ces sites peuvent assurer leur promotion. Cependant, des personnes mal intentionnées se servent également de ces mêmes techniques pour détruire le référencement mis en place par des sites concurrents, en faisant du negative SEO ; cela fait partie des techniques dites “black hat”

Ce premier article, balaie simplement quelques techniques, nous allons étoffer le sujet le long des semaines à venir, pour entrer dans plus de détails techniques.

Negative SEO, kesako ?

Tous les moteurs de recherche recourent à divers algorithmes afin de localiser les sites de qualité et de leur offrir les meilleures places dans leur classement. Cela est possible grâce à un bon référencement SEO et des mots-clés appropriés. Par contre, les sites proposant des contenus dupliqués ou suroptimisés ainsi que des informations non pertinentes se retrouvent avec un mauvais classement et risquent même d’être sanctionnés par les moteurs de recherches. Pour éviter cela, un bon référencement naturel est donc capital.

Toutefois, il arrive que des webmasters peu scrupuleux détruisent le référencement naturel de leurs concurrents. Pour cela, ils pénètrent illégalement les plateformes et y insèrent des contenus plagiés, des informations de masse et d’autres éléments qui détruisent la réputation du site piraté. Cette action s’appelle le negative SEO ou NSEO, même si les hackers n’agissent pas sur un “cassage” de prix, nous nous rapprochons d’une concurrence déloyale. Nous ne sommes pas à l’abri de ces pratiques qui peuvent nuire à notre réputation. Les adeptes du NSEO détruisent ensuite leurs concurrents en les dénonçant aux moteurs de recherche, en dénigrant le contenu de leur site ou en créant de faux profils sur les réseaux sociaux dans le but de nuire.

Comment faire du negative SEO ?

Perturber le référencement SEO d’un ou d’autres sites est une activité nuisible qui malheureusement devient de plus en plus courante. Pour y arriver, les coupables utilisent de nombreuses techniques qu’il faut reconnaître immédiatement afin de s’en prémunir. Voici un exemple de 4 techniques employées pour faire du negative SEO :

La création d’un faux trafic sur un site concurrent

Cette technique consiste à détruire vos statistiques en utilisant un faux trafic. Les statistiques permettent aux référenceurs d’améliorer le contenu de la page web. Aussi, les adeptes du NSEO génèrent un flux important de données sur cette dernière. En envoyant un faux trafic sur un site, les hackers SEO détruisent les statistiques, et ralentissent votre site en faisant en sorte que la bande passante dépasse le niveau autorisé par l’hébergeur.

Détruire la réputation du concurrent grâce au Negative Branding

Cette pratique est très problématique, surtout pour les sites disposant de magasins bien réels. Elle permet de détruire la e-réputation d’une marque en recourant aux SPAM. Très préjudiciable, cette technique consiste à envoyer des spams massifs par e-mail ou des popunder sur lesquels le nom de votre marque sera bien visible. Cette tentative poussera alors les consommateurs à considérer votre site comme étant une farce, ce qui détruit irrémédiablement votre prestige, et cela en très peu de temps.

La pollution du contenu du site

Véritable cauchemar des référenceurs SEO, cette technique consiste à pirater un site puis à y insérer massivement des contenus médiocres, spinnés ou dupliqués. Cette action se fait surtout sur les forums de discussions qui ne sont pas bien modérés. Les pirates y déposent un grand nombre de contenus dupliqués qui est repéré par les moteurs de recherche qui sanctionne ensuite votre site.

De faux avis sur les réseaux sociaux

Cette technique est également utilisée pour ruiner une e-réputation. Grâce aux réseaux sociaux, les pirates créent de nombreux avis négatifs sur les sites concurrents. Ils recourent ensuite à de faux profils et au « content spinning » pour générer des avis négatifs de masse en quelques heures. Cette technique permet de saboter la réputation d’un site et de lui faire perdre de nombreux clients et contacts.

Comment repérer le negative SEO ?

Le negative SEO est une action préjudiciable visant à détruire notre e-réputation d’un concurrent ou à nous faire perdre notre place dans le classement des moteurs de recherche. Il est donc important de repérer au plus vite les tentatives de NSEO. Pour cela, vous devez les gestionnaires traquer des signes plus ou moins faciles à repérer.

Nous savons que nous sommes victimes du negative SEO lorsque nous notons :

  • Une chute soudaine de notre classement sur les moteurs de recherches
  • Une baisse rapide, importante et inexpliquée du trafic
  • Une ou plusieurs alertes de la part des moteurs de recherches nous mettant en garde contre le non-respect des bonnes pratiques SEO

Les bonnes méthodes pour se protéger du negative SEO

Votre site peut être à tout être victime d’une attaque de NSEO à tout moment. Pour éviter cela, certaines précautions doivent être prises. Vous devez commencer par faire de fréquents audits SEO qui en plus de sécuriser votre site vous permet de renforcer votre réputation et d’améliorer votre place dans les classements. La vitesse de chargement est un critère important pour les sites Internet. Grâce à des logiciels adéquats, vous pourrez juger de la vitesse du vôtre. Si ce dernier est trop lent, il risque d’être pénalisé par les moteurs de recherche. C’est aussi un signe que vous devenez victime d’un NSEO.

La recherche de contenus dupliqués est également une bonne méthode pour se protéger du negative SEO. Ces derniers sont préjudiciables à votre site et peuvent vous pénaliser. Pour détecter de possibles plagiats, il faut recourir à des logiciels agréés. Enfin, la mise en place d’une veille de e-réputation est nécessaire. Cette dernière assure la réussite du site web, aussi il ne faut pas la négliger. Il est important de suivre les commentaires des internautes concernant le site. Si vous trouvez des publications malveillantes ou infondées concernant votre page web, vous pouvez les signaler en tant qu’abus.

Quelles mesures prendre après une attaque ?

Nous savons qu’il faut des années pour se bâtir une bonne e-réputation. Pourtant, il suffit de quelques minutes à un hacker pour ruiner tout votre travail. Après une attaque de NSEO, il est difficile de récupérer sa place dans le classement des moteurs de recherche. Le mieux que vous puissiez faire dans ces cas-là, c’est de vous armer de patience et de mettre en place de bonnes pratiques SEO pour récupérer votre position initiale dans les classements.

Si vous avez été une fois victime du negative SEO, sachez que les hackers peuvent recommencer. Pour cela, vous devez prendre les précautions nécessaires afin de protéger votre site, son contenu et surtout votre e-réputation. Pour vous prémunir contre d’éventuelles attaques, vous devez renforcer la sécurité de votre site en réalisant régulièrement des tests, en installant des plug-ins ou en mettant en place des mesures contre le piratage. Si vous disposez de profils sur les réseaux sociaux, reliez-les avec votre site web afin de mieux les protéger. Cela vous permettra également de repérer les tentatives d’atteinte à votre e-réputation.

Il est également important que vous vérifiiez régulièrement votre trafic de données et vos backlink. En gardant un œil sur vos sources et vos liens, vous pourrez rapidement détecter de nouvelles tentatives de negative SEO. Enfin, vous devez vous assurer que votre site ne présente pas de contenus dupliqués qui pourraient alerter les moteurs de recherche qui vous pénaliseront par la suite.

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Les champs avec une * sont obligatoires
Aucun commentaire

    Ajouter un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.