Tout ce qu’il faut savoir sur la balise méta-description

[yoast-breadcrumb]

La balise méta-description occupe une place importante en référencement naturel. Il s’agit d’une description rapide du contenu de la page cible que l’internaute découvre en premier dans la page de résultats des moteurs de recherche. Cette information permet aussi aux moteurs de recherche de faciliter l’analyse de leurs résultats. En rédigeant une méta-description de bonne qualité, il est possible d’avoir un taux de clic plus élevé (ce qui est bon pour le référencement). Mais encore faut-il comprendre son fonctionnement pour bien l’exploiter en SEO.

Balise méta-description : de quoi s’agit-il ?

La balise méta-description est reconnaissable grâce au code HTML : <meta name=”description” content=”[texte]”/>.

métadescription serp

En vert, exemple de méta-description de l’agence webmarketing SKA

Elle contient un texte résumant en une ou deux phrases le contenu de la page de destination du lien qui s’affiche dans les SERPs des moteurs de recherche. Concrètement, le contenu de cette balise ne sera pas affiché sur la page référencée. Il sera plutôt intégré dans l’élément « head » du code HTML du site (au même titre que la balise Title). À l’instar des autres balises, la méta-description dispose de ses propres attributs, notamment :

  • « Name » : c’est le nom de la balise Méta.
  • « Content » : le contenu de la balise.

Ces informations sont utiles à tous les outils susceptibles de les exploiter tels que les navigateurs web, les moteurs de recherche ou encore les outils d’indexation. En SEO, avoir une balise méta-description de « qualité » permet d’augmenter le taux de clic dans les SERPs.

Comment rédiger une balise méta-description idéale ?

La balise méta-description doit être à la fois informative et incitative au clic. Ainsi, le texte destiné au snippet des résultats de recherche doit être rédigé convenablement. Bien qu’il n’existe pas de règles fixes dans la rédaction de ce dernier, Google prévoit quelques bonnes pratiques :

Le nombre de caractères idéal

Comme chaque année, le géant américain nous réserve des surprises. S’il avait autorisé une méta-description comprenant jusqu’à 320 signes en 2017, il revenait à la taille standard en 2018. De nombreux webmasters étaient donc obligés de modifier leurs balises méta-description. Sachant que la taille moyenne sur Desktop est de 163 signes, contre 132 sur mobile. Concrètement, il n’y a pas de nombre de caractères idéal concernant cette balise. En effet, Google n’accorde pas une grande importance à cette dernière dans le classement de ses résultats. Chacun doit donc faire des tests pour déterminer la taille adaptée dans sa stratégie SEO. En revanche, on apprend que le moteur de recherche réécrit la balise méta-description pour ses résumés textuels dans ses résultats. Selon une étude effectuée récemment par Ahrefs, cette réécriture concerne essentiellement les pages :

  • N’ayant pas de méta-description.
  • Ayant une description composée de mots clés de longue traîne (65% des cas) et de courte traîne (59%).
  • Ayant une description de plus de 160 signes.

Que doit contenir la balise méta-description ?

En principe, la balise méta-description doit inclure la requête principale de la page cible, idéalement dans les 150 premiers signes. Autrement, le moteur de recherche peut ne pas reprendre le contenu de la balise lorsqu’un internaute effectue cette requête. Dans tous les cas, cela n’aura que peu d’influence direct sur le classement de la page dans les SERPs. Concrètement, il n’y a pas de règle définie dans la rédaction du contenu de la balise méta-description. Néanmoins, celui-ci ne doit pas être composé d’une suite de mots clés, mais il doit plutôt être incitatif au clic.

Abonnez-vous à notre Newsletter !

No Comments

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.