La structure URL : absolue ou relative ?

Aucun commentaire

Sur Internet, plusieurs formats d’URL cohabitent. Elles sont au nombre de deux : une URL peut ainsi être absolue ou relative. Il est important de savoir faire la distinction entre ces deux structures. En effet, si celles-ci ne sont pas utilisées de façon adéquate, il y a un risque que vos liens ne fonctionnent pas bien : certaines pages ou ressources présentes sur votre site Internet peuvent ainsi devenir introuvables.

Dans cet article, nous vous proposons de faire le point entre l’URL absolue et l’URL relative.

Qu’est-ce qu’une URL ?

URL-absolue-relative

Avant de parler des chemins absolus et relatifs, il est important de bien comprendre ce qu’est une URL. Sur Internet, celle-ci est incontournable. Mais savez-vous réellement de quoi il est question lorsque l’on parle d’URL ?

L’URL (Uniform Ressource Locator) correspond à l’adresse d’une ressource unique présente sur le web. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’URL ne vise pas seulement les pages HTML : les images et les documents CSS ont également le droit à une URL qui est unique. Il est important de donner un soin tout particulier à l’édition de ses URL. En effet, si vous vous trompez dans le chemin d’une URL, la ressource sera introuvable. De la même manière, si vous supprimez une ressource présente sur votre site Internet, mais que vous laissez son URL, cette dernière ne pourra plus pointer vers la ressource initiale.

Savez-vous comment l’URL est construite ? Prenons un exemple : https://www.seoh.fr

Certains éléments qui composent l’URL sont obligatoires et incontournables. C’est ici le cas du protocole et du nom de domaine :

  • http:// ou https:// est un protocole. Il permet d’indiquer au navigateur grâce à quel protocole il peut récupérer le contenu. Sur Internet, on retrouve surtout les protocoles HTTP et HTTPS.
  • www.seoh.fr est un nom de domaine. Grâce à cette indication, le navigateur sait sur quel serveur web trouver le contenu à afficher.

Dans le cas d’une URL un peu plus complexe, par exemple https://www.seoh.fr/agence-seo, le chemin vers le fichier est également indiqué :

  • /agence-seo : il s’agit du chemin vers la ressource à afficher dans le navigateur (également appelé “Slug”)

Absolue ou relative : quelle différence ?

Évoquons maintenant le cas des URL absolues et des URL relatives. L’exemple que nous vous avons donné un peu plus haut dans l’article est en réalité une URL absolue. C’est celle que l’on rencontre le plus souvent lorsque l’on navigue sur Internet : le chemin complet vers la ressource est forcément indiqué.

Cependant, il existe également ce que l’on appelle des URL relatives. Dans un cas comme celui-là, c’est le chemin relatif de la ressource sur le serveur qui est indiqué. Pour cette raison, on utilise surtout l’URL relative pour faire des liens internes au sein d’une page web. L’utilisation des URL relatives est très pratique à condition d’avoir à sa disposition une arborescence bien pensée pour son site Internet. En effet, il faut avoir connaissance des différents dossiers, sous-dossiers et fichiers pour les lier entre eux correctement.

L’URL relative permet d’indiquer le chemin entre la page courante et la ressource qu’elle cible dans une même arborescence. Elle peut également fournir le chemin entre la racine du site et la ressource dans l’arborescence.

Comment s’y retrouver lorsqu’on utilise des urls relatives ?

Prenons pour exemple de ressource de type PDF, ce fichier s’appelle “mon-tuto-url.pdf”.

Nous avons plusieurs cas de figure :

  • Si mon-tuto-url.pdf est au même endroit que la page courante, (la page courante étant la page que vous travaillez), l’URL du PDF sera simplement le nom du fichier :
    mon-tuto-url.pdf
  • Si mon-tuto-url.pdf est dans un dossier (répertoire) se nommant « tuto-pdf » et au même niveau que la page, on rédigera l’URL sous cette forme :
    tuto-pdf/mon-tuto-url.pdf
  • Si mon-tuto-url.pdf est dans un sous-dossier (sous-répertoire) « technique » du même répertoire « tuto-pdf » : alors nous écrirons
    tuto-pdf/technique/mon-tuto-url.pdf
  • Si mon mon-tuto-url.pdf est le répertoire parent du répertoire courant alors : ../mon-tuto-url.pdf
  • Si mon-tuto-url.pdf est dans un sous-répertoire nommé « technique », dossier différent mais de même niveau que celui dans lequel se trouve la page que nous sommes en train de travailler : ../technique/mon-tuto-url.pdf

Pour ce qui est de la syntaxe d’urls relatives à la racine du site : la régle est la suivante :
Nous démarrons par un / (barre oblique) et on écrit le chemin complet jusqu’à la ressource : /dossier/technique/mon-tuto-url.pdf

Bon, finalement, c’est simple, mais il faut bien connaitre son arborescence.

Alors url relative ou absolue ?

L’utilisation dans votre code source d’une url relative ou absolue, ne changera rien pour vos internautes ou pour les robots ; sauf si vous vous trompez, auquel cas 404.

Dans la pratique, au moins 2 cas, peuvent favoriser l’url relative :

  • la pré-production et
  • le changement de nom de domaine.

Dans les 2 cas, les urls relatives feront le “lien” avec les nouvelles informations.

Si vous optez pour les urls absolues, une petite “moulinette” en base de données et/ou dans les fichiers HTLM sera nécessaire pour changer la racine de votre url : protocole+ nomdemaine +tld

Un dernier petit conseil sur les urls ?

Pas d’url relative sur les canoniques.
C’est une mesure de sécurité, si vous avez oublié de faire vos redirections par exemple http vers https, sans les 3www vers les 3www (ou vice et versa), au moins avec une url absolue, pas de doute, l’adressage est sur.

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Les champs avec une * sont obligatoires
Aucun commentaire
 

Ajouter un commentaire