Les critères de recrutement dans le SEO

5 Commentaires

Ce n’est une nouvelle pour personne : il est parfois difficile de recruter des personnes en stage/apprentissage/CDD/CDI dans le domaine du SEO puisque peu de formations existent à l’heure actuelle à part celle de l’IUT de Mulhouse qui est la plus connue (c’est d’ailleurs la formation de Romain). Les formations au webmarketing abordent le sujet mais le plus souvent, comme ça a été le cas lors de mes études par exemple, il est abordé dans ses grandes lignes et on ne rentre jamais dans le détail des choses. J’ai donc voulu partager avec vous les critères que je prend en compte dans un CV pour trouver la perle rare. J’espère que cet article vous sera utile, surtout pour les futurs candidats 😉

oncle-sam-we-want-you

La formation choisie par le candidat

Par expérience je sais que peu de formations abordent le sujet du SEO en profondeur donc je me raccroche aux quelques formations intéressantes s’y approchant le plus : webmarketing, développement web, etc. Attention je ne suis pas en train de dire qu’il faut connaître ses 4P ou savoir développer un site web de A à Z pour être référenceur, je dis simplement qu’il faut à mon sens les mêmes compétences : capacité d’analyse, autonomie (savoir se former seul) et rigueur. De plus certaines formations abordent des sujets liés au web (droit du commerce sur internet, réseaux sociaux, etc) qui peuvent être intéressants pour la culture web du candidat.

Le candidat en général

Il y a ici beaucoup de critères qui rentrent en ligne de compte :

  • L’expression écrite : fondamentale pour moi, elle doit être d’excellente qualité. En portant mon choix sur un candidat, je lui donne la responsabilité de la visibilité de nos clients sur les moteurs de recherche. Et qui dit référencement, dit contenus (et c’est encore plus vrai maintenant qu’il y a 2/3 ans), tant en on-site qu’en off-site, il vaut donc mieux qu’il n’y ait pas de fautes partout.
  • L’expérience professionnelle : Pas forcément besoin d’avoir affaire à un ténor du SEO ! Mon attention se porte surtout sur des candidats ayant déjà approché le monde du web (expérience en e-commerce, en agence) et pas forcément le SEO. Pour résumer, je recherche surtout quelqu’un de débrouillard qui sera capable de traiter ses futures missions chez nous.
  • Le comportement : là aussi c’est un point très important à mes yeux puisqu’on essaye de conserver notre esprit start-up et la cohésion d’équipe. Je privilégierais donc une personne sociable, qui s’entendra bien avec le reste de l’équipe et les clients plutôt qu’un surdoué du SEO manquant d’humilité.
  • Le gros + : même s’il nous est arrivé de prendre des profils totalement débutants, notamment en stage, j’apprécie tout particulièrement ceux ayant leur propre site web ou ayant déjà essayé de faire du référencement. La grande majorité des SEO sont autodidactes et cette « compétence » est pour moi aussi importante que le comportement ou les précédentes expériences professionnelles. D’une part cela montre que le candidat est vraiment intéressé par le domaine, d’autre part cela montre aussi qu’il est capable de se débrouiller pour mettre en ligne son site et gérer son contenu.

Je n’ai dressé ici que quelques exemples des choses que j’attends d’un candidat mais ils montrent bien mes priorités lors d’un recrutement.

Les erreurs à ne pas commettre

J’en parlais un peu dans mon précédent billet mais je tombe parfois sur certaines perles de CVs et lettres de motivation :

  • Le candidat qui s’est planté : le CV est bien mais sa lettre de motivation (qu’on ne demande pas d’ailleurs, je préfère largement avoir un message personnalisé dans le corps du mail) est adressée à un de mes confrères du SEO. C’est une petite erreur mais elle montre clairement un manque de vigilance et de rigueur.
  • Les « mauvaises » compétences : je suis ouvert à tout sur l’expérience professionnelle sauf certains cas extrêmes comme j’ai pu le voir dans certaines lettres de motivation m’indiquant que « mes 3 ans d’expérience en menuiserie me permettront d’effectuer mes missions SEO avec succès ».
  • Le mauvais poste : le candidat me dit qu’elle veut nous rejoindre pour le poste de Développeur web que nous proposons. Non non, c’est un poste de Chef de projet SEO que je propose…

Alors candidats, candidates, merci de bien relire la fiche d’informations sur les postes que nous proposons ;). Julien (seomuscle) avait écrit en 2012 un article sympa sur les profils SEO et les joies des entretiens…

Au final j’opte le plus souvent pour des candidats curieux, rigoureux et débrouillards. Et vous, quels sont les critères que vous prenez en compte pour recruter dans le SEO ?

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Les champs avec une * sont obligatoires
5 Commentaires
  1. Répondre

    Intéréssant le fait que vous ne soyez pas vraiment intéréssé par la lettre de motivation, pour ma part je regarde surtout les hobbies et les projets personnels, ce qui m’indique si la personne est curieuse ou pas ( dans le SEO il faut être curieux ! )

    • Répondre

      A titre personnel je ne regarde que très rarement les lettres de motivation : je trouve qu’elles sont trop formatées pour qu’on puisse en tirer quelque chose. Effectivement les hobbies et les projets personnels sont intéressants, mais généralement ils sont aussi présents dans le CV, c’est pour cette raison que je ne regarde la plupart du temps que ce dernier.

  2. Répondre

    Je suis tout à fait d’accord sur tous les points que tu as évoqués. Et effectivement, la grande majorité des SEO sont autodidactes. Par ailleurs, l’univers du SEO étant en perpétuelle évolution, la curiosité, l’autonomie et l’envie d’être toujours informé et de toujours apprendre de nouvelles choses sont importants. Sinon, le respect des délais est aussi un point sur lequel je suis vraiment sensible.

    • Répondre

      @Manon : Je pense que quand tu dis respect des délais, cela suppose le respect de l’envoi des candidatures. Car oui, effectivement, il arrive qu’on reçoive encore des dossiers même après la date butoir. Pour ma part, cela montre que le candidat n’a pas bien lu l’annonce. Bref, cela peut être considéré comme un manque de rigueur.

    • Répondre

      Je ne l’ai pas précisé dans l’article mais je rejoins ton point sur « l’envie d’être informé » : de mon point de vue c’est important que le candidat suive l’actualité du domaine via des blogs ou des sites informatifs.

 

Ajouter un commentaire