J’ai suivi les formations Perfs+Web et Stats+Web des frères Peyronnet

Aucun commentaire

Après la MasterClass Moteur+SEO qui est selon moi la formation de base quand on souhaite comprendre comment fonctionne un moteur de recherche comme Google, ce qui peut servir quand on fait du SEO ;), j’ai eu l’occasion de suivre les 2 autres formations de Sylvain et Guillaume :

  1. la Masterclass Perfs+WEB
  2. la Masterclass Stats+WEB

bobons régalades pendant les formations STATS PERFS WEB des frêres Peyronnet

Ces 2 formations sont toutes aussi techniques que la première (je conseille de manger des féculents et de bien dormir la veille pour tout encaisser), mais comme leur nom l’indique, elles sont moins orientées SEO que la première. Voici ce que j’ai retenu :

1/ La Web performance (Perfs+WEB)

On sait déjà en tant que SEO que l’amélioration du temps de réponse serveur sur des sites à fort volume de pages peut être un bon levier pour augmenter le trafic naturel (on en a rapidement confirmation avec de nombreux exemples). La formation m’a permis d’avoir une vision sur les différents éléments qui composent ce temps de chargement serveur et aussi de mettre un nom dessus : le TTFB.

Ce qui m’a particulièrement plu c’est la liste des outils donnés pour mesurer ce temps de chargement et surtout comment interpréter les données et autres graphiques qui peuvent paraître très complexes à première vue. Je sais donc maintenant interpréter un waterfall !

waterfall de allocine prise pendant la formation Perfs+web des frêres Peyronnet

Le waterfall : ça peut faire peur au début mais c’est pas si compliqué

Outre le temps de réponse serveur qui est prit en compte directement par Google, on a vu tous les autres types de temps de chargement, comme ceux liés à l’affichage des éléments sur les écrans des internautes par exemple(oui il y a plusieurs notions de temps de chargement d’une page avec différentes conséquences UX ou SEO et optimisations possibles).

Guillaume et Sylvain passent également en revu :

  • Tous les principaux éléments qui peuvent être optimisés (dont un super truc pour l’optimisation des images),
  • Les outils les plus utiles/pratiques/efficaces,
  • Les petites astuces dignes du Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens pour garder les utilisateurs sur son site malgré un temps de chargement trop long,
  • et plein d’autres choses…

Ce temps de chargement plus global a une conséquence avant tout sur la conversion et sur le comportement utilisateur, mais à mon sens a également une incidence sur le trafic SEO car les notions de SERP Bounce et temps passé sur le site sont des critères qui ont l’air d’avoir de plus en plus de poids SEO.

2/ Les statistiques (Stats+WEB)

On commence par y revoir des notions de bases comme la différence entre corrélation et causalité. Les frères Peyronnet nous font découvrir les différents outils et algorithmes existants en nous donnant à chaque fois leurs avis sur les forces et faiblesses, ainsi que ceux qu’ils estiment les plus pratiques et efficaces.

On apprend aussi :

  • Que l’A/B testing c’est bien mais que le bandit-manchot c’est mieux,
  • Comment classifier des données pour faire de la prédiction et de la recommandation,
  • Qu’avec beaucoup de travail on peut tout automatiser, je crois que c’est ce qu’on appelle le Machine Learning,
  • Que pour le SEO, si la corrélation ne permet pas de définir la cause exacte d’un changement de position sur Google ou bien d’une forte hausse ou baisse de trafic, on peut malgré tout se baser dessus pour faire des optimisations à condition que ça soit rapide et pas cher à mettre en place. C’est forcément mieux de se baser sur la causalité mais c’est beaucoup plus long et couteux à définir.
Les bandits manchots : utilisé probablement pour l'Adsense

Les bandits manchots : utilisés pour l’Adsense

Sont-elles utiles pour le SEO ?

Ces 2 formations ont à priori un intérêt plus direct pour l’UX, la conversion ou le marketing que pour le SEO…

Cependant, tout ce qu’on y apprend peut avoir une influence sur des notions comme le SERP Bounce ou le Dwell time (temps passé sur le site) qui prennent une importance grandissante dans l’algorithme de Google, par exemple :

  • en améliorant le temps de chargement et d’affichage d’une page,
  • en proposant des recommandations plus pertinentes,
  • en augmentant le taux de conversion et l’expérience utilisateur,

Tous ces exemples peuvent améliorer la satisfaction de l’internaute, qui ira moins souvent chez le concurrent et restera plus longtemps sur le site.

Si vous souhaitez améliorer l’UX, la conversion et le SEO de vos sites ou ceux de vos clients, les formations STATS+WEB et PERFS+WEB des frères Peyronnet sont faites pour vous.

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Les champs avec une * sont obligatoires
Aucun commentaire
 

Ajouter un commentaire