Mettre en place une stratégie de guestblogging

Aucun commentaire

Le guestblogging est une technique régulièrement utilisée pour améliorer son référencement. Pourtant cette méthode est régulièrement pointée du doigt par les équipes anti-spam de Google.

L’équipe de SEOh vous propose de faire le point sur la mise en place d’une stratégie de guestblogging cohérente et pertinente pour le référencement.

Qu’est-ce que le guestblogging ?

guestblogging

Revenons sur la définition du guestblogging. Il s’agit, pour un blogueur, d’inviter un tiers à rédiger un article qui sera ensuite publié sur son blog.

Pour le blogueur qui tient le blog sur lequel les articles invités sont rédigés, les avantages sont multiples :

  • La possibilité de bénéficier gratuitement d’un contenu de qualité, ce qui est bénéfique pour le référencement
  • La possibilité de bénéficier de l’expertise d’un professionnel sur un sujet qui correspond à la thématique du blog, mais traité avec un point de vue différent.

Pour le rédacteur invité, il s’agit avant tout d’obtenir un boost de visibilité : les articles étant généralement suivis d’une biographie. Un ou plusieurs liens vers son blog ou son site peuvent être intégrés à l’article : dans ce cas, le guestblogging lui permet aussi de travailler son netlinking !

Attention à certaines pratiques de guestblogging

Mais attention, certaines pratiques du guestblogging sont à éviter ! S’il s’agit uniquement d’une technique de netlinking et que le contenu rédigé n’est pas de bonne qualité, il vaut mieux s’abstenir. Google a déjà pénalisé cette technique qui permet d’obtenir des liens non naturels.

Par contre, Google n’a rien contre le guestblogging qualitatif :

  • Un article invité long (600 à 1000 mots) qui apporte une véritable valeur ajoutée
  • Une publication modérée d’articles invités
  • Un ou plusieurs liens en nofollow

Je veux faire du guestblogging : comment m’y prendre ?

Vous voulez rédiger un article sur un blog qui n’est pas le vôtre pour obtenir de la visibilité et montrer votre expertise sur un sujet ? Dans ce cas, nous vous conseillons de respecter les étapes suivantes :

  • Faites une liste de blogs sur lesquels vous aimeriez rédiger du contenu. Idéalement, privilégiez des blogs reconnus dans votre milieu et pour lesquels vous savez que vous pouvez apporter votre expertise.
  • Entrez en contact avec le blogueur, présentez-vous et proposez-lui un sujet qui correspond à sa ligne éditoriale en lui précisant l’axe que vous allez privilégier lors de la rédaction. Idéalement, évitez de proposer un sujet qui a déjà été traité sur le blog ou que vous avez vous-même déjà traité sur une autre plateforme.
  • Rédigez un article de qualité : c’est sans doute le plus important ! Idem pour votre biographie : le choix des mots est essentiel.
  • Lorsque l’article est publié, n’hésitez pas à intervenir pour répondre aux commentaires.

Je veux accueillir des articles invités sur mon blog : quelle stratégie adopter ?

Pour que les articles invités soient profitables à votre blog, vous devez mettre en place une véritable stratégie :

  • Contactez des experts de votre secteur et demandez-leur s’ils sont intéressés pour rédiger un article sur votre blog : encore la meilleure méthode pour obtenir des contenus de qualité.
  • Sur votre blog, prévoyez une page sur laquelle vous invitez vos lecteurs à vous contacter s’ils veulent collaborer avec vous.
  • Définissez des critères d’acceptation : il ne s’agit pas d’accepter la contribution de toutes les personnes qui vous contactent. De même, après rédaction, ne validez que les articles ayant une véritable valeur ajoutée.
  • Cadrez la rédaction des articles : nombre de mots (minimum 600), nombre de liens acceptés (2 en nofollow), etc.

Avez-vous déjà testé le guestblogging ? Quels avantages en retirez-vous ? Peut-on encore considérer qu’il s’agit uniquement d’une technique de netlinking ou plus largement d’un levier pour améliorer sa notoriété ?

 

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Les champs avec une * sont obligatoires
Aucun commentaire
 

Ajouter un commentaire