Les spécificités du référencement des start-ups

4 Commentaires

Depuis l’année dernière, nous travaillons de plus en plus pour des clients start-ups. Au delà de la stimulation intellectuelle que nous avons en découvrant un nouveau concept et en discutant avec les fondateurs, il y a, d’un point de vue purement SEO, quelques spécificités et quelques astuces directement applicables que je trouve intéressant de détailler ici. Si vous avez  lancé une startup ou si vous vous chargez de son référencement, cet article est pour vous !

startup-seo

Le on-site

Commençons par les différences liées aux sites en eux-même. Beaucoup de start-ups aujourd’hui lancent des market-places (place de marché), on est donc souvent sur des stratégies de longue traîne avec création d’URLs à la volée. L’audit on-site est donc totalement différent de celui appliquée sur un site vitrine, beaucoup plus dans la gestion de l’indexation, du crawl et la mise en place de formats (format de page, de title, de balise, etc…).

De plus, beaucoup de start-up commencent par se développer à Paris (notamment celles qui font de la livraison), avant d’atteindre une taille critique permettant un développement en province. Ainsi, la page d’accueil est souvent optimisée sur les requêtes géographiques liées à Paris, ce qui handicapera le développement futur de la société dans les autres villes de France. Je préconise souvent d’anticiper et de créer la structure géographique du site, quand bien même elle est limitée à l’Île-de-France dans un premier temps, Google positionnera alors dès le début la bonne page sur les requêtes liées à Paris.

Le off-site

Le choix des mots clés

Souvent, une start-up crée son marché, le besoin est peu voire inexistant lors du lancement et donc les mots clés à viser sont moins recherchés et moins concurrentiels. Il ne faut pas hésiter à viser des mots clés à faibles requêtes voire nulles sur Google car une fois la route pavée, les volumes de recherche et la concurrence augmenteront, et là, mieux vaut être bien positionné !

Google Tendances des recherches Recherche sur Recherche sur le Web  vtc Île de France France De 2004 à ce jour

Illustration par l’augmentation du volume de recherche sur « vtc » après le lancement d’UBER

Quand les volumes sont trop faibles, il faut penser à viser aussi les mots clés traduisant un besoin alternatif déjà recherché. Dans le cas de notre exemple précédent du VTC, les premiers acteurs essayaient de viser des requêtes liées au mot « taxi ». Attention, le positionnement est plus hasardeux, notamment à cause du SERP Bounce.

Les liens naturels

Les entreprises innovantes ont une plus grande facilité à communiquer, elles obtiennent plus facilement des articles dans la presse spécialisée (FrenchWeb, Maddyness…). J’incite souvent les fondateurs à participer aux concours d’entrepreneuriat (qui a inventé un mot aussi compliqué ?), exemples :

Les levées de fonds sont aussi une bonne occasion de communiquer et d’obtenir des liens.

On n’obtient évidemment pas 100% de liens, et en dofollow, mais c’est une bonne base à travailler en SEO pour l’entreprise ou son agence SEO.

Les sites dédiées

On trouve beaucoup d’annuaires et de sites dédiés sur lesquels il est possible d’inscrire une startup. En voici quelques exemples :

Il y en a des dizaines, n’hésitez pas à compléter la liste en commentaire si vous avez des bons plans !

Les ancres

Vous l’aurez compris, la majorité des liens obtenus par les méthodes précédentes seront faits sur des ancres branding ou désoptimisées (nom de marque, URL, « site web », etc.), peu de risque de Penguin sur ces sites… Il peut par contre être utile de rajouter une légère couche de liens contrôlés sur certaines ancres stratégiques.

Et le budget ?

En général, les start-ups ont des budgets de référencement plus limités, surtout au début et le SEO n’est (et ne doit pas être) la dépense principale puisqu’il y a énormément d’autres leviers à activer (RP, Community Management, SEA, etc.). Cependant, j’ai remarqué deux choses qu’une agence de référencement doit prendre en compte pour adapter les budgets à cette typologie de clients :

  1. Le développeur est souvent intégré à l’équipe, voire associé, et la mise en place des préconisations on-site est bien plus rapide, donc moins de suivi à effectuer du côté de l’agence.
  2. L’équipe de la startup est prêt à s’impliquer plus et faire une partie du travail elle-même (rédaction, inscription dans les annuaires spécialisés), il est donc parfois plus judicieux d’intervenir uniquement en conseil ou en formation plutôt qu’en exécutif afin de réduire le budget.

Maintenant, au boulot 🙂

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Les champs avec une * sont obligatoires
4 Commentaires
  1. Répondre

    En matière de netlinking pour les startsup il y a également possibilité d’avoir des liens doffollow sur les sites d’incubateurs ou de pépinière. Également les sites de mairie qui offre des annuaires pro.

      • Guillaume DOKI-THONON
      • 12 mars 2015
      Répondre

      Bonjour Farid,

      Tout a fait d’accord, encore une fois, on est dans l’optique d' »exploiter l’existant ». Pour les sites de la Mairie, c’est une très bonne idée, d’autant qu’ils apportent du poids.

      Guillaume.

  2. Répondre

    Je pense effectivement que les créateurs de start-up ont tout intérêt à privilégier l’inscription sur des sites spécialisés plutôt que dans des annuaires généralistes. D’une part parce que ces sites ont une grande légitimité, donc sont moins susceptibles d’être pénalisés, et d’autres part parce qu’en plus du référencement ils permettent de capter des visiteurs qui sont vraiment à la recherche de start-up, dans lesquelles investir par exemple. C’est le cas de U’Start’Me : http://www.ustartme.com. L’inscription y est souvent plus fastidieuse mais au final le lien est en général de bien meilleure qualité que sur un annuaire classique.

    Il ne faut pas non plus négliger les sites anglophones, parmi lesquels Launching Next (http://www.launchingnext.com) ou Crunchbase (https://www.crunchbase.com) pour les plus connus.

      • Guillaume DOKI-THONON
      • 5 mars 2015
      Répondre

      Bonjour Julien,

      Merci pour tes bons plans, c’était justement le but de cet article : avoir une bonne base de départ pour toute personne qui s’intéresse au référencement de sa start-up. Si je reçois d’autres commentaires, je l’éditerais pour rajouter les autres liens pertinents !

      Guillaume.

 

Ajouter un commentaire