Le référencement d’un site qui a déjà un historique SEO

4 Commentaires

Je parlais dans un précédent article de la stratégie que je mettais en place pour référencer un site neuf : aujourd’hui je vous propose la même chose mais pour un site qui a déjà un historique de référencement. Même si certaines sources de liens peuvent être identiques, l’approche est totalement différente et il convient d’analyser les fondations sur lesquelles le site repose.

Les fondations d'un site sont importantes pour le référencement

Analyser le profil de liens existant

Pas besoin de reparler de l’audit SEO on-site, comme vous le savez maintenant, cet audit est pour moi indispensable pour un site neuf comme (surtout!) pour un site vieux de plusieurs années. La première chose sur laquelle je me penche est l’historique du référencement, je me concentre sur plusieurs points en particulier :

  • Ancres de liens : je m’assure ici que le site ne reçoit pas trop d’ancres optimisées. Si le profil est trop crade, je vois pour faire un nettoyage de liens préventif. Sur ce point il y a pour moi débat : de mon point de vue supprimer des liens c’est envoyer un signal négatif aux moteurs mais je ne vois pas non plus l’intérêt d’attendre une pénalité pour réagir. Bref, c’est à vous de voir ce qui vous semble le plus adapté à votre site, sachant qu’un nettoyage de liens aura toujours tendance à faire baisser le positionnement du site.
  • Domaines référents : je regarde les domaines qui font des liens vers le site à référencer et pour lesquels je me pose plusieurs questions. Le site est-il thématique ? Est-il complémentaire avec le site de mon client ? Pour approfondir mon analyse et en cas de doute, je fais également une analyse du profil de liens du site référent : cela peut prendre énormément de temps mais cela donne un bon aperçu du potentiel du lien.

Les premiers chantiers off-site

Passée l’étape de l’analyse, je m’attèle maintenant à comprendre l’historique du site en lui-même : je cherche ici à savoir s’il y a eu des refontes, des redirections 301/302, si d’autres domaines gravitent autour du domaine principal, etc. Cette étape est importante car elle m’indique la teneur de l’audit externe que je vais réaliser et qui sera composé des actions suivantes :

  • Recherche des mentions sans liens : je regarde si des sites parlent de mon client et s’ils réalisent un lien vers celui-ci. Si ce n’est pas le cas je contacte directement les sites en leur indiquant le type de lien que je souhaiterais obtenir. Je vous invite d’ailleurs à relire l’article de Jérémy à ce sujet.
  • Recherche des liens cassés : avec Ahrefs (rubrique « Inbound Links » –> « Broken Backlinks ») il est possible d’obtenir une liste de liens qui ne fonctionnent plus (liens vers des pages en 404 par exemple). Comme pour les mentions sans liens, je contacte les sites référents pour voir s’ils peuvent modifier la cible du lien.
  • Changement de cible des liens dans l’éventualité d’un site redirigé : même si la redirection 301 renvoi le jus, il y a toujours des pertes et il vaut mieux demander au site référent de diriger son lien vers la bonne cible.
  • Liens intra-groupe : beaucoup de clients grands comptes ont des « réseaux » de sites (autres marques du groupe, blogs/sites d’informations, etc). L’audit externe doit permettre de définir la politique « d’échanges » de liens entre les sites d’un même groupe.

Cette première étape est pour moi fondamentale puisque une grande majorité des sites moyens/grands comptes ont un potentiel de liens inexploité : autant en profiter pour obtenir des liens très intéressants.

La recherche de nouveaux supports

Chaque site étant très différent, je ne vais pas vous donner une recette miracle mais plutôt les sources de liens que j’exploite le plus souvent :

  • L’infographie : en analysant les données du client (avec Google Analytics par exemple) on peut trouver d’excellents sujets d’infographie. Ne reste plus qu’à créer l’infographie et la « configurer » en « Creative Commons » pour que les sites souhaitant la partager fasse un lien vers le site client. Pour viraliser l’infographie il est tout à fait possible de négocier des articles sponsorisés sur des sites thématiques et qui ont une certaine visibilité.
  • Les articles sponsorisés : j’en parlais déjà dans mon précédent article mais ici on va se concentrer sur une toute autre gamme d’article pour un site avec historique. Plutôt que viser des articles d’entrée de gamme, je me base ici sur des articles moyens/hauts de gamme : les objectifs ne sont ici pas les mêmes. Même si la finalité est identique (obtenir un lien), je vise aussi d’autres retombées : un trafic potentiel pour mon site et une visibilité sur les réseaux sociaux si le webmaster est un influenceur dans sa thématique.

trouver la bonne audience SEO

  • Recherche de tribunes/guest-blogging : j’essaie de trouver des sites d’informations dans la thématique de mon client pour leur proposer que ce dernier vienne apporter un contenu à forte valeur ajoutée (vidéo, tribune expliquant une nouvelle loi ou règlementation, guest blogging, etc.). Ce type de lien est bénéfique pour tout le monde : le client obtient un lien, le site obtient un contenu à forte valeur ajoutée et l’internaute trouve des informations pertinentes.

Pour ne pas faire un article trop long j’ai volontairement omis certaines sources de liens, mais vous pouvez obtenir des informations complémentaires avec l’article d’Elyes sur les sources de liens pour les sites géolocalisés et celui de Jérémy sur l’outreaching par les réseaux sociaux.

De votre côté, quelles sont les premières actions que vous réalisez sur un site qui a déjà un historique de référencement ? N’hésitez pas à en parler dans les commentaires.

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Les champs avec une * sont obligatoires
4 Commentaires
  1. J’ajouterai que pour un gros site qui dépense des dizaine de milliers d’euros d’adwords, le nettoyage n’est peut être pas utile, car on remarque que bien des gros sites qui « bourrinnent » comme des fous furieux en liens de basse qualité sont comme « whitelisté », comme si ils avaient acheté un passe droit…

    • Patrice : c’est vrai que certains sites se permettent une masse de liens de faible qualité sans être inquiétés par les moteurs. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai précisé que le nettoyage de liens n’était pas forcément obligatoire et qu’il y avait débat : chaque site étant unique il convient d’adapter sa stratégie en conséquence.

  2. Répondre

    Hello,

    Je rajouterai simplement que sur un gros site, genre e-commerce surtout, il y a souvent un gros travail au niveau de l’indexation. Souvent quand le site est ancien, il y a tout et n’importe quoi dans l’index. Donc avant même de commencer à cleaner le site niveau BL et à en créer des nouveaux, un bon nettoyage de cette partie me semble primordial afin de récupérer un maximum de jus, et surtout qu’il ne se disperse pas n’importe comment 😉

    • C’est totalement vrai : on peut aussi parler de la gestion des filtres qui peut s’avérer problématique dans certains cas. Pour moi l’ensemble de ces points sont à traiter dans l’incontournable audit de début de campagne qui intervient avant tout travail au niveau des liens 😉

 

Ajouter un commentaire