Comment faire du netlinking comme un pro ?

Aucun commentaire

Stratégie seo de netlinking : petits secret d’agence

Figurant au palmarès des 3 principaux facteurs de positionnement d’un site web, le netlinking peut pourtant se révéler non conforme aux guidelines de Google.

Levier d’importance à ne pas négliger, il faut toutefois être prudent dans la mise en place de sa stratégie d’acquisition de backlinks.

Seoh fait le point sur cette technique parfois controversée et vous donne ses conseils pour ne pas offenser Penguin.

Qu’est-ce que le netlinking ?

Le netlinking, ou linking externe, est une stratégie d’échange et de collecte de liens (backlinks) entre plusieurs sites, qui permet d’augmenter son indice de pertinence aux yeux des moteurs de recherche.

Il existe deux façons d’acquérir des liens :

  • De manière naturelle, avec le temps et du contenu de qualité ;
  • En suivant une démarche proactive de recherche de backlinks : échange de lien ou création de liens sponsorisés.

 

Pourquoi faire du netlinking ?

Parce qu’un lien transfert un peu de « jus » du site sur lequel il est posé, et que c’est bon pour votre stratégie de référencement SEO.

On ne le répètera jamais assez, un site qui propose du contenu de qualité à l’internaute, a toutes les chances de répondre, en partie du moins, aux exigences des moteurs de recherche. Dans la logique googlienne, un site pertinent recevra naturellement des backlinks, alors si l’on prend le problème à l’envers, un site fortement linké sera jugé d’intérêt.

Donc si mon site reçoit un grand nombre de backlinks, Google interprétera cela comme un signal de qualité ?

Et bien non, pas nécessairement. Le netlinking implique deux notions complémentaires : la qualité, mais également la popularité. Pour obtenir les faveurs du moteur, vous devez toujours veiller à allier les deux. Donc beaucoup de liens, c’est bien, à condition qu’ils respectent un certain nombre de critères. Car mieux vaut un lien en moins qu’un mauvais lien.

Quels sont les risques du linking externe ?

Pour venir à bout des spams et des sites peu qualitatifs, Google met régulièrement à jour son algorithme, entrainant ainsi des pénalités.

Google Penguin, attention à la qualité des liens :

En 2012, le moteur de recherche californien tire la sonnette d’alarme face aux aux sites qui usent et abusent de techniques d’automatisation des procédés de netlinking et de l’utilisation massive de liens « artificiels » ; technique aujourd’hui considérée black hat.

Concrètement, un site recevant trop de liens de mauvaise qualité, et d’origine non naturelle, peut être pénalisé, allant d’un déclassement dans les moteurs de recherche à une désindexation, pour les cas les plus graves. Un risque que beaucoup d’entre nous ne souhaitent pas prendre à la légère.

Les mises à jour du filtre Penguin, se font encore de façon ponctuelle, mais l’on attend sous peu la version 4.0, qui intégrera la notion de « temps réel » avec une actualisation automatique et en continu. Une aubaine, quand on sait qu’il faut parfois aujourd’hui attendre plusieurs mois, voir plusieurs années avant de sortir d’une pénalité.

Sortir d’une pénalité :

Il existe 2 sortes de pénalités :

  • La pénalité algorithmique, le fameux Penguin.
  • La pénalité manuelle, délivrée par la Search Quality Team qui est basée sur des règles à priori objectives. Un message est envoyé dans la Search Console et une demande de rééxamen est réalisable lorsque la faute est réparée.

Pour sortir d’une pénalité, il est nécessaire d’opérer un nettoyage complet de ses backlinks, en ne gardant que les plus bénéfiques.

Pour supprimer vos liens, 3 solutions s’offrent à vous :

  • Contacter le webmaster du site en question et lui demander la suppression de votre lien.
  • En dernier recours, pour les liens que vous n’arrivez pas à faire enlever, vous pouvez utiliser l’outil de désaveu Google. Ici.
  • Faire appel à une agence de référencement vous permettra de déterminer avec précision quels liens vous ont pénalisé et quelle stratégie adopter pour remonter dans les SERP.

 

Link building et Linkbaiting : comment obtenir des liens ?

Le linkbaiting est l’acquisition naturelle de lien par la production de contenu de qualité, pertinent et très viral. Obtenir des backlinks demande beaucoup de temps et de travail, et il vous faudra produire des documents facilement partageables comme des infographies ou des livres blancs. Vous pouvez, pour cela faire appel à un rédacteur web.

Malheureusement, depuis que les règles du jeu se sont raffermies, le linkbaiting n’est plus suffisant. Pour booster votre référencement, il faut parfois sculpter son profil de lien grâce au link building ou tissage de liens. Il faut néanmoins être vigilant avec les techniques employées, qui ont beaucoup évolué depuis 2012…

Quelques méthodes que vous pouvez encore utiliser, avec modération :

  • Les articles invités ou guest blogging : Il vous suffit de contacter d’autres blogueurs en leur proposant de rédiger un article sur leur site, en échange d’un backlink.
  • Les annuaires : Technique éprouvée des référenceurs, l’inscription de son site aux annuaires n’a plus le même impact qu’auparavant. Toutefois, quelques annuaires de qualité peuvent être bénéfiques. Pour éviter les soucis de contenus dupliqués, pensez aux descriptions uniques.
  • Les commentaires de blog : Cette technique n’a aujourd’hui plus de réel impact dans la mesure où 99% des liens de commentaires sont en nofollow. Néanmoins, commenter sur des blog de votre thématique est intéressant pour votre notoriété et peut vous apporter un peu de trafic ciblé.
  • Les discussions sur les forums : Même constat que pour les commentaires. En cherchant bien, vous pourrez trouver des forums en dofollow ; mais faites attention aux signatures de forum, les liens « site-wide » (identiques sur un grand nombre de pages) allument immédiatement les radars de Google. Cependant, cette technique, comme la précédente, n’est pas inintéressante pour drainer du trafic qualifié vers votre site.
  • Les partenariats : Ils sont l’occasion de construire une association stratégique dans une perspective webmarketing plus large que le pur SEO. Par exemple, si vous possédez un site e commerce, proposez à des blogueurs de le tester l’un de vos produits et de donner leur avis dessus. Vous pouvez également négocier un echange de liens.
  • Les liens sponsorisés : Quand elle est bien faite, cette technique est particulièrement efficace et vous permet d’obtenir des liens de qualité sur des supports à fort trafic et haute valeur ajoutée. Toutefois le travail de recherche, de démarchage et de négociation avec les sites de votre thématique est très chronophage et coûteux. Mal employée, cette méthode peut s’avérer néfaste pour votre référencement. C’est pourquoi, il est préférable de faire appel à des experts sur le sujet.

 

Comment optimiser ses liens ?

Afin de générer les meilleurs liens possibles, il vous faudra évaluer la source de votre lien, mais également la manière dont il est généré. Quelques explications :

Les indicateurs de qualité d’un site web

Voici quelques indicateurs qui permettent de donner une note globale sur le site de provenance du lien :

  • Les indicateurs de confiance et de popularité donnés par les différents outils : Avant, il y avait le Page Rank, mais depuis qu’il n’est plus mis à jour, il faut consulter d’autres indicateurs, comme ceux des différents outils de linking. PA, DA, TF, CF, de 0 à 100, un savant jeu de chiffres et de lettres !
  • Le design : nous parlons ici d’ergonomie et non de critères subjectifs d’esthétisme ; autrement dit un design fonctionnel qui fournit une bonne expérience utilisateur.
  • Le contenu : il doit être original, unique. Privilégiez du contenu informatif et frais.
  • La pertinence : Le sujet traité par le site doit être dans une thématique identique ou proche de la vôtre. S’il s’agit d’un site générique, il est préférable que le backlink provienne d’une catégorie liée à votre domaine.
  • Son profil de lien : Il doit être propre et naturel.

 

Le profil de lien

Qu’est-ce que le profil de lien ?

Pour détecter les fraudeurs et les spammeurs, Google se réfère, entre autres, aux profils de liens des sites web. Celui-ci doit laisser penser que vous n’avez pas travaillé votre netlinking dans une logique d’optimisation de votre référencement naturel seo. Lors de votre audit, il est également important de vérifier celui de vos sites cibles.

Clé de voûte de toute stratégie de netlinking, un profil de lien naturel repose essentiellement sur… Click to Tweet
Pensez donc à vérifier :

  • Les sources : faites des liens sur des domaines variés : petis, gros sites, jeunes ou anciens. Evitez de générer trop de liens depuis un même domaine. Il est plus pertinent de regarder le nombre de domaines qui pointent vers un site que sa masse de liens pure pour déterminer sa Exemple de bon profil de lienspopularité. Les indicateurs de qualités des sources doivent être satisfaisants : avec l’outil Moz, vérifier le Domaine Authorithy (DA) et le Page Authorithy (PA) ; avec Majestic SEO, regardez le Trust Flow(TF) et le Citation Flow(CF). Sur ce même outil vous pouvez vous aider de la visualisation graphique du profil de lien. Plus la flamme est concentrée autour de l’axe, meilleur est le profil. Plus elle est foncée et haute, mieux c’est.
  • Les supports : Ne vous contentez pas d’un seul type de support, variez : sites, blogs, annuaires, commentaires, digg likes, partages sociaux. Ne pensez pas strategie SEO, pensez content marketing.
  • La quantité de liens : Le nombre de liens pointant vers vous est toujours un facteur important, même si Google tend de plus en plus à s’en détacher au profit de la qualité.
  • La distribution des liens : Ne demandez pas systématiquement des liens vers votre page d’accueil qui rendent votre profil de liens artificiel, mais linkez des pages profondes. Si vous souhaitez travailler un mot clé particulier, obtenez un lien pour la landing page dédiée.
  • La thématique : Elle doit être proche ou complémentaire de la vôtre.
  • L’équilibre entre follow/nofollow : N’avoir que des backlinks en dofollow, n’a rien de très naturel aux yeux de Google. L’idéal est de compter au moins 20% de liens en « nofollow ».
  • Une acquisition graduelle : L’obtention de vos backlinks doit être progressive et régulière. Evitez les pics de création de liens et les périodes de creux, qui pourraient intriguer les moteurs de recherche.
  • Une bonne répartition des ancres de lien.

Focus sur les ancres : qu’est-ce que l’anchor text ?

L’ancre de lien est le texte sur lequel vous cliquez pour accéder au lien hypertexte.

Celle-ci a deux utilités : elle améliore l’expérience utilisateur, et d’un point de vue SEO, permet de placer des mots clés lus par les moteurs de recherche.

Ancres désoptimisées, semi-optimisées et optimisées : le bon ratio !

Pour rester sous les radars des robots, l’ancre sur-optimisée (surchargée de mots–clés) est à proscrire.

  • 15-20% d’ancres génériques (nom de marque, url du site),
  • 5-15% d’ancres semi-optimisées / optimisées (votre mot-clé dans un phrase, longue traine / votre mot clé).
  • 70-75% d’ancres désoptimisées (« ici »,  « sur ce site »).

Le contexte sémantique de votre ancre est très important. Avec un poids certes moins important que l’ancre elle même, il vous permet de contextualiser correctement votre lien ; notamment dans les cas d’utilisation d’ancre désoptimisée.

Quels outils utiliser pour sa stratégie de linking offsite ?

Pour auditer le potentiel d’un site internet et pour vous aider dans vos recherches de backlinks, plusieurs outils référencement sont à votre disposition. Vous obtiendrez entre autres informations, des notes de 0 à 100 qui évaluent la force, la notoriété ou la confiance du site et proposent une alternative intéressante au pagerank.

Avez Moz, vous pourrez consulter le DA (Domaine Authority) qui note la « force » du site, son poids, et le PA (Page Authority), centré sur une url en particulier. On considère qu’une note est intéressante à partir de 30. Au delà de 50, elle est forte.

Ahref, vous permettra également de suivre les positions de mots clés, et d’obtenir un certain nombre de statistiques.

Majectic seo présente deux indicateurs : le Citation Flow et le Trust Flow.

Le CF est un indicateur lié à la popularité de la page, du nombre total de liens qui pointent vers elle avec des IP différentes. Plus votre page reçoit de backlinks, plus son CF est élevé. Le Citation Flow, ne traduit pas la qualité des liens, mais la quantité.

Le TF quant à lui est complémentaire au CF puisqu’il représente davantage la qualité/trust/confiance des liens.

Tout est question d’équilibre, il faut donc éviter les trop grands écarts entre ces deux notes.

Vous l’aurez compris, construire une stratégie de linking externe efficiente, tout en évitant les pénalités, demande un investissement important. En tant qu’acteur du web, vous n’avez pas toujours le temps, ni les ressources internes pour mettre en place un référencement professionnel. C’est pourquoi, afin d’optimiser de façon pérenne votre site internet, vous pouvez vous tourner vers les services de spécialistes du métier.

Quels retours avez-vous eu sur vos actions de netlinking ? Quelle est selon vous la meilleure opération ?

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Les champs avec une * sont obligatoires
Aucun commentaire
 

Ajouter un commentaire