Prêt pour la mise à jour Google Mobile Friendly du 21 Avril ?

6 Commentaires

Google va effectuer prochainement une mise à jour qui n’a aucun rapport avec celles que nous connaissons, à savoir le filtre Penguin et Panda. L’objet de cette update concerne cette fois le référencement mobile : Google confirme ainsi que la compatibilité d’un site avec les mobiles sera un critère SEO à part entière. J’ai donc du mettre en place un plan d’actions détaillé pour les sites des clients dont je m’occupe et j’en profite pour le partager avec vous.

Outils pour les webmasters   Tous les messages

You develop mobile-friendly websites ? Meet Google, your new salesman !

Calculer la part du mobile dans le trafic du site

Avant même de lancer un quelconque chantier SEO sur la problématique du référencement mobile, la priorité selon moi est de déterminer la part que représente le mobile sur le trafic total du site. Google Analytics s’est justement bien développé à ce niveau et propose une section dédiée au mobile qui permet de mesurer la part de trafic en provenance de mobile et tablette.

trafic mobile sur analytics

De cette façon vous pourrez rapidement voir l’enjeu que représente le référencement sur mobile et donc le niveau de priorité des actions pour rendre votre site mobile-friendly.

Un autre complément d’information utile est disponible sur Google Adwords. Sur le générateur de mots clés Adwords, il est possible d’obtenir le volume de recherche moyen que représente le mobile sur chaque mot clé.  il faut cliquer sur le menu tendances de recherche pour retrouver le graphique ci-dessous :

Outil de planification des mots clés – Google AdWords

Cela permet de mieux voir si le mot clé génère un trafic important via les mobiles ou non. Grâce à ses données, j’ai donc pu définir les sites pour lesquels l’enjeu du mobile était important.

Repérer les problèmes liés au référencement mobile

A partir du moment où vous planifiez des actions pour rendre votre site mobile-friendly, il faut déterminer s’il y a des soucis et les recenser pour ensuite établir un plan d’actions.

Pour déterminer si je devais intervenir ou non sur chaque site j’ai procédé à une vérification en 3 étapes :

1- Tester mon site pour voir s’il est bien mobile-friendly

J’utilise l’outil de test de compatibilité mobile mis en place par Google :

Test de compatibilité mobile

Ce premier test et très rapide et permet de confirmer si le site répond a bien aux exigences de Google concernant le mobile. Ce test permet de révéler qu’un site d’apparence mobile-friendly peut en vérité ne pas l’être et cela peut donc soulever une problématique importante.

2 – Vérification manuelle via un mobile

Pour compléter le test via l’outil de Google, j’ai également procédé à un test manuel sur mon mobile pour voir si mes résultats concordaient.

3 – Récolte des données fournies par Google Webmaster Tools

Enfin, le plus important a été de recenser l’ensemble des points que Google analyse pour voir si est un site est mobile-friendly ou non. Un peu comme les erreurs d’exploration, les erreurs liées au mobile sont recensées dans la section Trafic de recherche > Ergonomie mobile :

index

Cette section a évidemment été pour moi la ressource informative la plus importante car on peut y repérer rapidement les problèmes que Google détecte. Évidemment : plus GWT relève un nombre important de problèmes, plus votre site est concerné par la mise à jour du 21 Avril.

Comme vous pourrez le constater cette section recense 5 problèmes fréquents que l’on rencontre lorsqu’un site n’est pas mobile-friendly :

  • La taille du contenu n’est pas adaptée à la fenêtre d’affichage,
  • Petite taille de police,
  • Éléments tactiles trop proches,
  • Fenêtre d’affichage non configurée,
  • Utilisation de contenus Flash.

Traitement des informations récoltées et prise de décision

Après une récolte complète des informations, j’ai pu voir que 2 typologies de sites allaient devoir engager des actions :

  1. Les sites non mobile-friendly,
  2. Les sites mobile-friendly souffrant d’erreurs ou de dysfonctionnements (sur certaines de leurs pages).

Lien utile : https://developers.google.com/webmasters/mobile-sites/get-started/?hl=fr

Quelques précisions concernant la mise à jour du 21 Avril

La première chose à se rappeler est que cette mise à jour n’a pas pour but de pénaliser les sites non mobile-friendly mais de favoriser ceux qui le sont. Vous me direz, l’effet sera du même ordre car si tous vos concurrents sont mobile-friendly et qu’ils gagnent des positions, cela sera forcément aux dépends des sites qui ne sont pas mobile-friendly. De plus, l’impact se fera page par page et non sur le site dans sa globalité, si vous êtes pressé, vous pouvez donc travailler sur les pages les plus importantes du site.

Le second point important est que cette mise à jour ne concerne pour le moment que les mobiles et non les tablettes (cela viendra peut être par la suite). Google distingue bien les deux supports et cette distinction est confortée par Google Analytics qui affiche séparément les 2 sources de trafic.

Il ne s’agit pas d’un filtre qui ne s’applique qu’à des dates précises, comme Penguin mais d’un critère qui devrait être intégré à l’algorithme. Si votre site n’est pas mobile-friendly et que le chantier ne sera pas en place avant le 21 Avril, pas de panique, la mise en place pourra tout de même se faire après cette date et Google réévaluera votre positionnement sur les SERPs mobile à ce moment là.

Enfin, peut-importe la solution technique que vous choisissiez (responsive design ou un site mobile en sous-domaine) : seul le résultat compte. 

On notera aussi qu’il est plutôt rare que Google communique aussi bien et autant en avance (relative) sur l’évolution de son algorithme !

Si vous pensez être impacté fortement par la MAJ Mobile Friendly, quelle solution avez-vous privilégiée ?

Abonnez-vous à notre Newsletter !

Les champs avec une * sont obligatoires
6 Commentaires
  1. Même si la nouvelle pouvait sembler être un drame pour certaines entreprises ayant des budgets internet limités, je pense qu’il s’agit d’une bonne nouvelle pour les internautes! C’est également un moyen de mettre un gros coup de boost à la technologie responsive encore trop peu exploitée et quand on apprend que presque la moitié des achats en ligne s’effectuent sur mobile, il parait évident d’y investir plus de temps ! Depuis quelques années, on ne peut plus se permette de subir les avancés technologiques. On doit les anticiper

    • Bonjour,

      En effet, les mises à jour de Google ont toujours l’objectif d’inciter les webmasters à l’amélioration de l’expérience utilisateur de leur site et c’est donc un double avantage, à la fois pour le référencement mais aussi pour le site en lui même qui répond mieux à la demande.

  2. Répondre

    Le fait qu’un site s’adapte à différent support numérique est aussi appelé « responsive », non? Le terme « mobile friendly » désigne-t-il quelque chose de différent ou plus nuancé?
    En tout cas je ne pense pas que les nouveaux sites seront les plus touchés car ils comprennent souvent de manière intrinsèque cette capacité d’adaptation. Ceux qui ont le plus de souci à se faire sont les plus anciens…!

    • Répondre

      Bonjour, oui le terme « responsive » désigne le fait qu’un site web est adapté à différents supports (et non uniquement aux ordinateurs de bureau) et le terme « mobile friendly » désigne plus spécifiquement une adaptation aux supports mobiles. Par rapport à la typologie des sites qui ne sont pas « mobile friendly », je n’irai pas forcément dire que les plus anciens sont concernés, je pense que les raisons sont plutôt d’ordre technique ou financière (quand un webmaster n’a pas d’accès FTP à son propre site par exemple ou bien quand les coût sont trop élevés pour faire le changement) ou bien tout simplement par omission (le simple fait qu’un webmaster ne regarde pas si son site peut capter du trafic sur mobile ou non).

  3. Répondre

    Quelle entreprise site ne se presserait pas à mettre à jour son site web pour pouvoir bénéficier de cette nouvelle fonctionnalité. Le but étant toujours d’attirer plus d’internautes quel que soit la plate-forme utilisée pour se connecter. Et effectivement, comme on peut le constater les utilisateurs d’appareil mobile constituent une part de marché considérable. C’est pourquoi, Google veut les privilégier.

    • Répondre

      Malgré les enjeux, de nombreux sites ne sont pas encore mobile friendly et même parmi ceux qui ont un potentiel important à ce niveau. Je pense qu’il est important de communiquer sur ce sujet pour sensibiliser les webmasters sur l’importance de cette mise à jour.

 

Ajouter un commentaire